Le terroir


Ce sont les terroirs de Margaux en leur point le plus haut, et l’une des croupes de graves les plus élevées du Médoc. La lumière et le soleil qui baignent les vignes les protègent des gelées tardives de printemps. Un ruisseau faisant office de drainage naturel sépare les deux croupes. La vigne y puise la fraîcheur indispensable à son développement, à l’abri des excès d’eau comme de la sécheresse.